Déconnecter pour mieux se retrouver

cable-541068_1280

Difficile de se concentrer avec l’actualité sanglante de ces derniers jours. J’avais prévu d’autres sujets d’articles mais l’énergie n’y était pas cette semaine, cela attendra.

La tentation est grande de rester scotché aux infos ou de scroller Facebook jusqu’à pas d’heure à l’affût des dernières nouvelles. Tout ceci est terriblement chronophage et plutôt anxiogène, je me suis obligée à décrocher ce dimanche. Déconnecter pour prendre du recul et me retrouver, moi par rapport à tout ça, et moi dans ma petite vie. Déconnecter aussi bien sûr pour profiter des enfants en cette fin de semaine.

 

Déconnecter pour reprendre le contrôle

Je vous mentirais si je vous dis que je n’ai pas replongé dans les infos de toute la journée. J’ai cependant réduit mon temps d’accès aux infos et aux réseaux sociaux. Je me suis connectée ponctuellement ce matin et pendant la sieste de la petite. Et aussi ce soir après le coucher des enfants pour découvrir les images impressionnantes de cette mémorable marche républicaine.

A vrai dire limiter mon temps de connexion, à Facebook notamment, est quelque chose que je pratique régulièrement pour mieux gérer mon temps et éviter de procrastiner sans limite. Ce contrôle n’est pas toujours facile. Les outils de communication modernes nous éduquent à l’immédiateté avec cette peur de rater le scoop du siècle si on déconnecte ! Oui j’avoue il m’est même arrivé d’installer des programmes de blocages d’accès à Facebook. C’est un peu comme programmer le contrôle parental pour soi-même :-)

Déconnecter et déstresser

Etre connecté en permanence avec les réseaux sociaux sur son mobile, activer les alertes et messageries diverses, c’est tout aussi similaire au bruit de fond d’une TV qui serait allumée en permanence. Outre la perte de temps à vouloir assimilier toutes ces informations, c’est aussi pas mal de stress et de perte d’énergie. Réduire les solicitaions permet de souffler, de se reconcentrer dans ses activités avec plus d’efficacité. Etre ici et maintenant. Déconnecter pour recharger ses batteries et se ressourcer.

Eviter d’allumer la TV ou la radio en permanence c’est aussi préserver les enfants d’être exposés à des images qui pourraient être trop violentes pour eux. Puis finalement on se rend compte qu’on peut toujours prendre le temps de s’informer en temps utile ou de rattraper les news en replay.

 

Et après?

Déconnecter ce n’est surtout pas pour moi nier la réalité. Au contraire, comment peut-on rester indifférent à tout ce qui s’est passé ces jours. Nous sommes tous Charlie pour autant qu’on ait un minimum d’intérêt pour la Liberté et la Vie. Nous sommes tous Charlie parce que cela touche à nos propres certitudes. Et cela nous renvoie sans doute aussi en pleine figure la fragilité et le sens de la Vie, et de la nôtre.

Déconnecter c’est aussi prendre le temps de réfléchir et de digérer. Déconnecter pour mieux savoir qu’est-ce qu’on en fait de tout cela après?

J’ai eu envie de rédiger cet article et j’ai découvert que le besoin de déconnexion porte un nom: la détox digitale. Il paraît même que c’est une mode venue des Etats-Unis. Voilà qui meriterait un approfondissement dans un prochain article!

 

 

 

As-tu aimé cet article?
Abonnes-toi maintenant et reçois directement dans ta boîte aux lettres les nouvelles du blog (et ton ebook GRATUIT en bonus!)

Leave A Response

* Denotes Required Field